S comme…

Définitions non exhaustives et non scientifiques de quelques termes utilisés dans le jargon des Tribunaux et de leurs acteurs, ainsi que quelques décryptages de phrases types et autre formules consacrées souvent entendues en audience.

Sagesse

Vertu que l’avocat prête aux Juges… parce que, franchement, il n’a pas le choix !

Décryptage #1 : « Je m’en rapporte à la sagesse de votre Tribunal« , soit : je sais que c’est foutu, essayez juste de pas être trop vaches (tribut @Riiingmybells sur Twitter)

Silence

Le droit de le garder (droit fondamental pour l’accusé) vous sera reproché à tous les stades de la procédure, quel qu’en soit le résultat.

Décryptage #1 : « Vous avez gardé le silence en garde à vue… comme c’était votre droit…« , soit : mais ça pue grave pour un innocent (tribut @MaitreMo).

Décryptage #2 : « Je ne vais pas vous mentir, Monsieur le Président. », soit la formule consacrée pour introduire généralement un gros bobard (tribut @MoquetteEnBois sur Twitter).

ou encore… Stratégie (voir ci-dessous) efficace pour l’avocat quand il s’agit de laisser passer l’orage.

Décryptage #1 : « Vous aurez tout loisir pour développer vos arguments, Maître« , soit : Tais-toi et laisse moi parler (tribut @Deus_le_Padre sur Twitter)

Situation personnelle

Moment de l’interrogatoire du prévenu où le Juge DOIT s’intéresser à son parcours de vie, bien qu’il s’en tamponne allègrement le coquillard, mais la procédure l’exige et s’il ne le fait pas, l’avocat va râler et poser toutes sortes de questions qui vont le mettre en retard pour le golf.

Décryptage #1 : « Soyez bref, ceci ne concerne pas les faits !« , soit : mon gars, le Tribunal s’en cogne total de ta vie ! (tribut @MaitreMo).

Stratégie

La plus difficile forme de communication avec un client

Décryptage #1 : « Me, voulez-vous une suspension d’audience ?« , soit : allez expliquer à votre client qu’il faut changer de stratégie (tribut @alexdepraz sur Twitter)

Stup(éfiant)s

Domaine spécifique de la procédure pénale, caractérisé par ses acteurs un brin improbables, au regard vitreux, à l’élocution pâteuse et au caractère primesautier. Les policiers, avocats et juges ne sont là que pour agrémenter le quotidien de ces citoyens zélés dans leur quête de l’absolu (comme disait Coluche : faut être connaisseur pour apprécier). Bref, c’est stupéfiant !

Décryptage #1 : « Je dépanne juste 2 ou 3 potes…« , soit : je vis du trafic de stup (tribut @MoquetteEnBois sur Twitter).

Décryptage #2 : « J’ai couru parce que j’avais pas ma pièce d’identité sur moi« , soit : j’ai couru, parce que j’avais 20 gr. sur moi (tribut @Carrièresjuridiques sur Twitter).

Décryptage #3 : « J’ai dealé des stups pour payer mon avocat« , soit : vu le prix que je le paie, j’ai le droit de dire n’importe quoi (tribut @gpciczar sur Twitter).

Décryptage #4 : « J’ai complètement arrêté le shit.« , soit : depuis 3 jours, je fume un peu moins (tribut @jugedadouche sur Twitter).

 

Vous pouvez laisser ici un commentaire...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :