Prière de ne pas déconner, au moins en public…

03/10/2019 § Poster un commentaire

Extrait du Journal @MeFaire, du 7 mars…

…où la vague du politiquement correct continue de contrecarrer nos velléités de comiques beaufs à deux balles. Si ça continue, les gros gags qui tâchent seront désormais punis au même titre que la norme anti-raciste…

A l’origine de ce constat peu encourageant la censure dont a été victime l’humoriste français Jean-Marie Bigard, réputé pour son humour fin et pénétrant. Oui, enfin… bon. Mais quand même, pour avoir balancé avec son tact légendaire une blague légère comme un porte-conteneurs ce n’est pas seulement toutes les associations féministes de l’Hexagone qu’il s’est mis à dos, mais sa tournée estivale dans le Var a été annulée par l’organisateur. On ne veut plus de vous Monsieur le grossier personnage, même si, dans le passé, on a rit à votre blague débile.

Bien fait ? Peut-être… mais ce n’est pas la gifle prise par Bigard qui doit nous interpeller. C’est le fait que l’humour débile sera bientôt interdit, non pas au nom du bon goût, mais à cause de la cause du politiquement correct. Bref, pouffer bêtement pour un gros calembours bien graveleux (et le regretter presque aussitôt d’un sourire gêné) sera courir le risque de se voir accuser de complicité d’infraction au bon goût. Risquera-t-on une amende, ou pire ? Au train où vont les choses, et avec les talibans de la morale bien pensante qui prônent déjà la mise à mort sociale, nul ne sait où s’arrêtera ce courant inflationniste.

Ce qui est sûr par contre, c’est que, si l’humour ne doit plus être toléré qu’avec des gants blancs, qu’est-ce qu’on va s’ennuyer. Et espérer qu’on a gardé des disques et K7 de Coluche pour les écouter le soir, sous la couette !

Où suis-je ?

Vous consultez les archives de dimanche, mars 10th, 2019 à MeFaire.

%d blogueurs aiment cette page :